Phytoma, numéro 729

Couverture du numéro 729

Edito :

Pas de changement sans changements...

Le rapport sur le suivi de la stratégie de sortie du glyphosate remis le 12 novembre rend compte des obstacles et des répercussions du retrait de la substance active dans les différentes filières. Voilà plus de quarante ans que le glyphosate permet aux agriculteurs de contrôler les adventices, avec en prime une baisse des charges de mécanisation, une limitation du travail du sol ou encore un gain de temps de travail. Pour s’en passer sans revenir au désherbage manuel, des surcoûts de production sont à prévoir. C’est pourquoi l’enjeu est collectif : il doit s’étendre au-delà des seuls agriculteurs, jusqu’au consommateur final.
Les agents des collectivités, qui doivent se passer du glyphosate depuis près de trois ans dans les espaces verts accessibles au public, l’ont bien compris : la sensibilisation des habitants est essentielle. Car sans parler d’un bilan environnemental parfois douteux, les alternatives au désherbage chimique conventionnel ont leurs propres contraintes en termes d’efficacité et de surcoût. Certains citoyens acceptent mal l’invasion de leurs rues par les « herbes sauvages ». Si ce rejet ne s’applique pas aux herbes des champs, ils devront accepter que les efforts pour produire sans herbicide soient valorisés... Enfin, de même que les espaces verts sont peu à peu conçus en intégrant les contraintes de gestion, de nouveaux systèmes culturaux se mettront en place, impliquant notamment les leviers agronomiques. Cela nécessitera du temps et de l’accompagnement, et encore plus pour les différentes impasses techniques identifiées.


Sommaire :

Actualités
4/  Veille réglementaire et actualité phytosanitaire
58/ Agenda

Réglementation
11/ Nouvelles AMM

Environnement
13/ Pesticides dans les eaux potables : distinguer les seuils
par R. Vigouroux, H. Vergonjeanne, S. Jeanneau et I. De Paepe

45/ La pollinisation au service du rendement en culture de tournesol
par S. Chabert, C. Sénéchal, A. Benoist, J. Pousse, E. Caumes, C. Cenier, S. Leylavergne, A. Fougeroux, B. Vaissière et A. Treil

Gestion du désherbage
51/ Résistances aux herbicides : les adventices pérennes aussi !
par C. Piekacz, G. Becher, G. Bertin, M. Bénichon, S. Bayart et C. Délye

Retour d’expériences
56/ Jean-Paul Bordes, directeur de l’Acta
par C. Urvoy



Dossier Adventices

17/ Avant-propos, par V. Vidril

18/ Glyphosate : chronique d’une molécule herbicide
par A. Rodriguez, L. Bonin, C. Buridant, F. Duroueix, R. Duval, L. Gautelliervi-Zioz, J. Labreuche, B. Perriot et F. Vuillemin

20/ Faisabilité et efficacité des alternatives au glyphosate en cultures assolées
par A. Rodriguez, L. Bonin, C. Buridant, F. Duroueix, R. Duval, L. Gautelliervi-Zioz, J. Labreuche, B. Perriot et F. Vuillemin

26/ Gestion des rumex en grandes cultures biologiques
par G. Vancleenputte, C. Salembier, L. Fontaine et H. Sicard

33/ Le défi adventices en cultures de maïs et de tournesol
par P. Gautier, C. Verrier et F. Jumel

40/ Des couvre-sols au pied des arbres en pot
par T. Hebbinckuys

Articles associés à la revue :


Consulter la liste complète des numéros de la revue :

Couverture du numéro 689Numéro 689
Une goutte d’eau dans le bec d’un colibri Difficile de se concentrer sur la santé végétale quelques jours après les attentats qui ont endeuillé Paris et aussi, ne l’oublions pas, Beyrouth...

 

Articles associés à la revue :



Couverture du numéro 688Numéro 688
La recherche dure davantage que trois ans« L’amour dure trois ans » est le titre d’un roman puis d’un film passé à l’état de proverbe parisien. Ne jugeons pas ici de sa véracité... En...

 

Articles associés à la revue :



Couverture du numéro 687Numéro 687
Délais : le cas de cléopâtre « Trois mois ? Mais à partir, euh... combien de temps de retard ? », demandait un personnage de Mission Cléopâtre. Vous n’avez pas vu ce film ni lu l’album...

 

Articles associés à la revue :



Couverture du numéro 686Numéro 686
La permanence... des changementsLe transfert à l’Anses du dispositif de délivrance des AMM des produits phytopharmaceutiques a eu lieu le 1er juillet dernier (p. 7 et 10). Le dispositif avait déjà...

 

Articles associés à la revue :



Couverture du numéro 685Numéro 685
En marge des polémiques, viser l’info utileDifficile de rester sourd face aux polémiques médiatiques sur les pesticides chimiques, souvent assimilés aux produits phyto (phytopharmaceutiques),...

 

Articles associés à la revue :



Erratum Tavelure du
pommier

Correctif
Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85