ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 20/05/2021, 00:00:00 > Dossiers

Un point sur la résistance des insectes à la confusion sexuelle

L’application non raisonnée de produits phytopharmaceutiques entraîne l’apparition de souches résistantes au sein des populations de bioagresseurs. Qu’en est-il pour la confusion sexuelle ? L’apparition d’un contournement par l’insecte ciblé est-elle possible ?

Trois paramètres entrent en jeu dans la rencontre des sexes par phéromone sexuelle : la synthèse des constituants de la phéromone chez la femelle, les récepteurs olfactifs et le comportement chez le mâle. Ainsi, le potentiel de résistance à la confusion sexuelle dépend des variations potentielles de la qualité et de la quantité de la phéromone émise, mais aussi de la fenêtre de réponse des mâles à cette phéromone.

Si la communication chimique par phéromone sexuelle est considérée comme stabilisée et dépend de trois types de gènes indépendants, plusieurs exemples rapportent des variations des quantités de phéromones émises par les femelles et de leur composition.
Du côté des mâles, la plasticité de leur réponse ne fait plus de doute chez certaines espèces et reste une des composantes importantes du possible contournement en situation de confusion sexuelle. La variabilité du système montre qu’il faut être vigilant.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85