ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 03/02/2021, 00:00:00 > Articles

La nielle des blés

Le terme de « nielle des blés » faisait référence aux maladies des grains des céréales. Le blé étant la base de l’alimentation, trouver des solutions à ces affections était une priorité nationale.

Le terme nielle, dérivé du latin nigella (qui tire vers le noir), désignait un symptôme dans les grains récoltés qui recouvrait plusieurs causes : la carie (Tilletia spp), le charbon (Ustilago spp) mais aussi la présence de graines de nielle (Agrostemma githago) et l’anguillule des blés niellés (Anguina tritici). Tous produisaient des grains noirâtres de 3 à 4 mm de diamètre qui corrompaient la récolte. De nos jours, la nielle ne désigne plus que A. githago, plante messicole, adventice des céréales. Sa graine noire est considérée comme toxique. Elle fait l’objet d’une norme de certification (maximum une graine pour 500 g de semences de céréales à paille). Cet article n’aborde que les maladies du grain (carie et charbon).
Au XVIIIe siècle, le blé étant la base de l’alimentation...

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Les notes communes RÉSISTANCES 2020 pour la vigne et les céréales à paille et le colza sont disponibles

    Tableau de comparaison variétale qui accompagne l’article « Genèse d’un basilic résistant intermédiaire au mildiou » de Guillaume Frémondière, en p. 34 de notre numéro 737.


    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85