ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 20/11/2019, 00:00:00 > Dossiers

Gestion des rumex en grandes cultures biologiques

Dans le cadre du projet Casdar « Capable » initié en 2018 et visant notamment à gérer le rumex en grandes cultures biologiques, l’Itab a mené une enquête en ligne auprès de 245 agriculteurs afin de lister les problèmes rencontrés et les pratiques de gestion mises en œuvre.
Parmi ces dernières, les plus originales ont été décrites et analysées grâce à la méthode de la traque aux pratiques innovantes, menée auprès de onze agriculteurs de région Bourgogne-Franche-Comté.
Le recours au travail du sol, par des outils à dents, de façon superficielle et en automne est la pratiques la plus fréquente. La traque a permis de produire des connaissances nouvelles sur le rumex (interaction avec les légumineuses...), sur des pratiques originales (récupérateur de menue paille...), sur des pratiques à éviter (utilisation d’outils à disques...) et de construire une base de données pour capitaliser la diversité des pratiques rencontrées.
Cette approche mobilisant les agriculteurs ouvre des pistes pour l’élaboration de stratégies de gestion du rumex.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85