ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 23/10/2019, 00:00:00 > Dossiers

Les 10 ans du BSV : quel apport pour la viticulture ?

Depuis dix ans, le bulletin de santé du végétal (BSV) apporte aux viticulteurs des données représentatives et objectives sur la situation phytosanitaire des vignes. Cela leur permet de prendre des décisions en tenant compte de l’évolution des risques établie grâce aux observations du réseau d’épidémiosurveillance et des données issues de modèles épidémiologiques. Le BSV contribue ainsi à la réduction des intrants, notamment dans le cas de la lutte contre le mildiou. Mais les observations contribuent également au suivi de problématiques phytosanitaires plus complexes, comme les maladies du bois, en liaison avec d’autres dispositifs.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85