ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 23/10/2019, 00:00:00 > Articles

La confusion sexuelle, une alternative aux insecticides

Le challenge majeur de la viticulture est la réduction de l’usage des produits insecticides et fongicides. La confusion sexuelle offre une alternative. Elle consiste à diffuser une grande quantité de la phéromone sexuelle de synthèse (phéromones sexuelles = médiateurs chimiques plus ou moins volatiles assurant la rencontre des sexes) dans l’air ambiant dans lequel vivent les papillons. Les papillons adultes vivent une dizaine de jours, et la phéromone est diffusée de fin mars à la vendange, couvrant ainsi les générations successives des papillons. Différents systèmes commercialisés permettent cette diffusion. Le papillon mâle n’est alors plus capable de retrouver sa partenaire du fait de la saturation de ses capteurs portés par les antennes.

Cette technique permet de contrôler les insectes ravageurs majeurs que sont les vers de la grappe (eudémis et cochylis de la vigne). Elle est maintenant utilisée en France sur plus de 10 % des surfaces viticoles françaises (soit un peu plus de 80 000 ha), limitant ainsi les traitements insecticides. Elle nécessite toutefois des mesures de gestion collective.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85