ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 22/08/2019, 00:00:00 > Dossiers

Insectes des grains : biologie, monitoring, moyens de lutte

Les espèces adaptées aux denrées stockées ne cessent de se développer pour plusieurs raisons : réduction des pesticides, réchauffement climatique, augmentation des échanges commerciaux…

Face à la disparition de solutions chimiques à large spectre d’action ou à forte rémanence, les organismes stockeurs doivent recourir à des moyens alternatifs. Ces derniers varient selon les situations (ravageur, culture, température de stockage, ventilation...) et nécessitent une connaissance de la biologie des insectes des denrées d’autant plus grande que les moyens de surveillance restent encore limités (piégeage, silothermométrie...).

Cette connaissance permet d’adapter, voire de combiner les solutions à disposition, car aucune ne suffit à elle seule. Ainsi, le nettoyage des équipements et l’abaissement de température limitent les risques de développement, sans tuer les insectes présents. L’anoxie et le traitement au CO2 restent cantonnés aux denrées à forte valeur ajoutée. La terre de diatomée, les huiles essentielles, le traitement par la chaleur... offrent chacune des avantages et des contraintes techniques et/ou économiques.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85