ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 14/03/2019, 00:00:00 > Articles

Torymus sinensis à l’assaut du cynips du châtaignier

Dryocosmus kuriphilus est le principal ravageur du châtaignier au niveau mondial. Originaire de Chine et établi depuis 70 ans au Japon, il est arrivé en Pays de la Loire en 2011.

En 2013, la lutte biologique utilisant Torymus sinensis a été mise en place dans la région par l’Inra afin de réguler les populations du cynips du châtaignier. Deux campagnes de lâchers ont ainsi été réalisées en 2013-2014 et 2015-2016 afin d’introduire volontairement cet auxiliaire en Pays de la Loire. L’étude de sa dispersion naturelle a été effectuée par l’Inra et Polleniz entre 2014 et 2017. Dans l’objectif d’un plan d’action régional (PAR) contre le cynips du châtaignier, un état des lieux de la répartition géographique du cynips et de la dispersion naturelle du Torymus a été réalisé en 2018.

Au vu des résultats obtenus, D. kuriphilus est présent sur la grande majorité du territoire ligérien. Et il semblerait que la dispersion naturelle du Torymus se fasse efficacement dans les secteurs où le cynips est présent. La mise en place d’un PAR semble donc être justifiée et les apiculteurs de la région, principaux acteurs concernés car subissant une forte perte de miel produit à partir des fleurs de châtaigniers, sont favorables à une telle action.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85