ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 13/06/2018, 00:00:00 > Articles

Vigne : premières observations de la verticilliose en France

Des dépérissements de jeunes vignes dont les causes semblaient inconnues ont été observés en Bourgogne. Ils ont été étudiés puis suivis sur plusieurs années.

Après examen des symptômes visibles, l’analyse des bois dépérissants montre la présence très majoritaire de Verticillium longisporum dans des nécroses du bois du greffon et du porte-greffe. Le suivi des ceps atteints au cours des ans montre une baisse des symptômes, une hausse de la vigueur et pas de mortalité. La culture de colza avant la plantation de la vigne semble favoriser la maladie.

Cette affection peut être la verticilliose (signalée ailleurs dans le monde mais attribuée à d’autres espèces du genre). Elle ne nécessite pas d’arrachage.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85