ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 27/12/2017, 00:00:00 > Dossiers

Mildiou et alternariose : leur évolution face aux fongicides

En mai 2017, le workshop EuroBlight, à Aarhus, au Danemark, a porté sur les évolutions des populations de mildiou et d’alternariose en Europe.
En France, la situation est bien précisée, notamment pour le mildiou dû à Phytophthora infestans au travers des résultats récents des centres de recherche. Certains techniciens de terrain se posent la question de l’efficacité des fongicides.
De nouveaux génotypes de Phytophthora infestans émergent : EU_37_A2 et EU 36_A2. Le génotype EU_37_A2 semble progresser notamment dans le nord de la France.
Plusieurs études néerlandaises et françaises mettent en évidence des populations résistantes au fluazinam. Par ailleurs, des chercheurs néerlandais montrent également un lien entre la lignée EU_37_A2 et la perte d’efficacité du fluazinam.
L’alternariose due à Alternaria alternata et Alternaria solani affecte plutôt les pays de l’est de l’Europe et la Scandinavie. Mais elle semble progresser vers l’ouest, notamment en Belgique et aux Pays Bas.
Le phénomène le plus remarquable est le développement et la dispersion rapide dans plusieurs pays de résistances aux strobilurines (mode d’action QoI) et SDHIs (notamment boscalid) chez Alternaria solani.
Le suivi des populations est indispensable pour suivre l’évolution des génotypes et caractères biologiques (phénotypes). Face à l’évolution des résistances, des stratégies de lutte sont à mettre en place en privilégiant l’alternance des matières actives et l’utilisation de fongicides multisites.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85