ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Marie-Françoise Delannoy au 01 40 22 70 73
ou par mail mf.delannoy@gfa.fr

Le 04/10/2017, 00:00:00 > Dossiers

Le parfum du maïs peut-il leurrer la pyrale ?

Des études de comportement ont montré que les femelles fécondées de la pyrale du maïs, important ravageur de cette culture, utilisent des composés organiques volatils (COV) émis par sa plante-hôte pour localiser les sites d’oviposition.

Pour en savoir plus, les COV ont été collectés avec la technique de HS-SPME dans un champ de maïs. Ils ont ensuite été analysés et identifiés en GC-MS. Les COV candidats pour la reconnaissance de la plante-hôte ont été sélectionnés par EAG et testés en tunnel du vol (conditions du laboratoire).  Des odeurs de maïs reconstituées ont été testées.

Certaines des odeurs du maïs reconstituées ont induit un comportement d’attraction chez les femelles fécondées comparable à celui induit par la plante-hôte.
Vu ces résultats prometteurs, l’utilisation des COV dans le monitoring et le contrôle des populations des ravageurs est discutée.

Tous les dossiers

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85