ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 08/09/2016, 00:00:00 > Articles

Évolution de la viticulture québécoise depuis trente ans

Après plusieurs essais depuis le XVIIe siècle, la viticulture a été relancée au Québec dans les années 1980.
La réussite de la viticulture au Québec est basée sur la survie des vignes en hiver, la température de l’air pouvant descendre sous les -30 °C. La solution est le buttage à l’automne (les ceps et sarments enfouis sont protégés du froid) avec déchaussage mécanique au printemps. Il existe des cépages semi-rustiques pouvant être protégés par géotextile, et d’autres rustiques résistant au froid à l’air libre ; un programme cherche à améliorer la qualité organoleptique des vins qui en sont issus.
Après une étude préliminaire en 1996, un inventaire exhaustif des arthropodes présents dans les vignes a été mené de 1997 à 2000. De 2000 à 2004, le travail a été enrichi d’un inventaire des maladies et d’une étude de l’acarien prédateur Anystis baccarum comme auxiliaire. Ces travaux ont été complétés par la suite.
Les connaissances acquises, publiées et vulgarisées, servent de base aux préconisations. L’organisation du suivi sanitaire et du conseil aux agriculteurs est explicitée.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85