ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Christine BIAS au 01 40 22 70 73
ou par mail c.bias@gfa.fr

Le 09/01/2014, 00:00:00 > Articles

Protection intégrée au champ

Quand l’Inra Dijon-Époisses et Dephy-Ferme se complètent

Pour explorer des systèmes de culture à faible usage de pesticides, les « expérimentations système » et les réseaux de fermes sont complémentaires.

Les « expérimentations système » permettent de tester des prototypes en rupture forte par rapport aux pratiques agricoles dominantes. Une telle expérimentation a été conduite par l’Inra de Dijon sur la maîtrise des adventices.

Résultats et limites - Elle a permis : – de montrer que la protection intégrée permet de maîtriser la flore adventice en réduisant l’usage des herbicides ;
– de quantifier ses bénéfices environnementaux et ses effets sur la productivité et la rentabilité.
Cependant, le nombre de stratégies explorées est limité et la généricité des résultats mise en question, notamment pour l’adaptation des systèmes à d’autres contextes pédo-climatiques.

Complément réseau - L’analyse des performances de systèmes dans des réseaux d’agriculteurs permet d’apporter des connaissances complémentaires en valorisant la diversité des pratiques.
Le réseau Dephy-Ferme du plan Ecophyto est un outil unique pour identifier les situations de production et les stratégies qui permettent d’être à la fois économe en pesticides et performant.
 

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Erratum Tavelure du
    pommier

    Correctif
    Dans l’article de Benoît Barrès et al., « Résistances aux fongicides de Venturia inaequalis », Phytoma n° 725, p. 48-51, les cartes de la Figure 1 comportaient des erreurs. Concernant le krésoxim-méthyl, 27 échantillons ont été omis lors de la compilation des données.Les effectifs des camemberts déjà représentés varient très peu, la plus grosse différence se trouvant dans l'ouest de la France, où il y a de nouveaux camemberts. Les effectifs dans le tableau complétant la figure sont par conséquent également affectés pour la ligne krésoxim-méthyl : 183 (au lieu de 156) et 137 (75 %) (au lieu de 124 (79 %).
    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85