ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Marie-Françoise Delannoy au 01 40 22 70 73
ou par mail mf.delannoy@gfa.fr

Le 24/11/2012, 00:00:00 > Articles

Réduire l'usage des herbicides en grandes cultures

Le cas de la zone atelier "Plaine et Val de Sèvres" montre qu'il y a plusieurs façons de le faire

L’INRA et le CNRS ont étudié les pratiques d’usage d’herbicides en lien avec les systèmes de culture (SdC) dans une zone de grandes cultures des Deux-Sèvres. Les entretiens avec 28 agriculteurs ont permis d’enregistrer les interventions réalisées sur des parcelles représentatives pour caractériser leurs SdC. Ces derniers ont été classés en cinq catégories. Leurs IFTH (indices de fréquence de traitements herbicides) ont été comparés et leurs différences analysées.
La variabilité des IFTH à l’intérieur des catégories de SdC est :
– très forte pour la monoculture de maïs ;
– forte pour deux catégories, dont celle des SdC intégrant des cultures pluriannuelles (prairies temporaires ou luzerne) et dont les IFTH sont globalement moindres ;
– faible pour 2 catégories, dont les « rotations courtes de cultures d’hiver » à IFTH élevé.
Deux stratégies de réduction des IFTH sont possibles :
– en modifiant les pratiques de désherbage sans adaptation lourde du système, via notamment des réductions de dose et la pratique du binage pour les cultures qui le permettent ;
– en complexifiant les SdC (rotation diversifiée associée à d’autres leviers agronomiques).
L’article évoque les moyens mis en œuvre dans les deux cas. D’une évaluation à partir d’indicateurs de durabilité des systèmes, il ressort que les systèmes à faibles IFTH ont :
– une faisabilité technique (temps de travail) comparable aux autres,
– de meilleurs impacts toxicologiques et environnementaux (nuances entre critères et SdC),
– un rendement brut moindre mais une productivité en énergie et protéines comparable,
– une rentabilité comparable, voire meilleure pour ceux intégrant la luzerne dans la rotation ; les atouts de cette culture sont soulignés et ses perspectives d’avenir évoquées.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85