ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Marie-Françoise Delannoy au 01 40 22 70 73
ou par mail mf.delannoy@gfa.fr

Le 01/10/2011, 00:00:00 > Articles

Rouille brune du blé : un modèle pour évaluer les risques

L’article présente un outil de prévision de la rouille brune au G.-D. de Luxembourg. De 2000 à 2003, cette maladie apparaissait à la fin de l’épiaison, mais depuis 2003, elle apparaît de plus en plus tôt (GS45 stade gonflement). Cette plus grande précocité est probablement liée à des températures printanières supérieures par rapport à la normale 1971-2000.
Une analyse des données météorologiques nocturnes et des données d’observation de la maladie sur quatre sites expérimentaux (Everlange, Christnach, Burmerange et Reuler), entre 2000 et 2003, a révélé une forte corrélation positive entre d’une part la prédiction de la maladie basée sur le critère d’au moins 12 heures nocturnes consécutives à température comprise entre 8 et 16 °C et humidité supérieure à 60 % et, d’autre part, la maladie observée sur la F1 (R = 0,93 ;
< 0,05) et la F2 (R = 0,87 ; P < 0,05).
Les sorties de ce modèle qui a été développé sur la base d’une approche stochastique ont été utilisées dans les bulletins d’avertissements diffusés conjointement par le Centre de Recherche Public-Gabriel Lippmann et l’Université de Liège-Campus d’Arlon à partir de 2004. La mise en application du modèle a montré un taux de réussite oscillant entre 80 et 85 % pour la simulation de la rouille brune.
L’effort se poursuit pour spatialiser les sorties du modèle sur tout le territoire luxembourgeois et faciliter son utilisation par tous les vulgarisateurs agricoles.
Mots-clés : blé, rouille brune (Puccinia triticina), données météorologiques, conception, simulation, modèle.

Summary
In the Grand-Duchy of Luxembourg, strategies for the control of fungal diseases in winter wheat (Triticum aestivum) are mostly based on the monitoring and control of Septoria tritici. However, incidence of brown rust (Puccinia triticina), another important widely distributed wheat disease, has been observed to increase in severity and in precocity over several growing seasons within the past decade. A reason for these early and unpredictable brown rust occurrences in the region could be traced back to a recent increase in spring temperature.
The aim of this paper is to provide a critical evaluation of meteorological parameters, which favour the development of the brown rust in the Grand-Duchy of Luxembourg. The assessed parameters will be used in epidemiological and forecasting models of wheat leaf rust in the Grand-Duchy of Luxembourg.
The authors report a strong correlation between the number of hours with specific meteorological conditions and the percentage leaf area covered by brown rust lesions for the two upper and youngest leaves, which are mostly responsible for assimilating the nutrients for filling the grains. The development of the brown rust requires a period of at least twelve consecutive hours with temperatures between 8 and 16°C and a relative humidity (RH) greater than 60%, with optimal values lying between 12 and 16°C and RH greater than 80%.
During the 2004 to 2009 period, at four sites, the linear regression between simulated and observed values for
Puccinia triticina was highly significant (P < 0.01) and R2 (coefficient of determination) explained 80 to 85% of the variability. Efforts are now being developed to better define thresholds for fungicide applications and to spatialize the outputs of the model over the entire Luxembourg territory.
Key-words: wheat, leaf rust, meteorological data, model conception, simulation.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85