ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Marie-Françoise Delannoy au 01 40 22 70 73
ou par mail mf.delannoy@gfa.fr

Le 11/12/2008, 00:00:00 > Articles

Lutte biologique contre les cochenilles

Essais d'utilisation de la chrysope Chrysoperla carnea comme agent de lutte biologique contre les cochenilles farineuses de la vigne

Les stratégies mises à la disposition des viticulteurs pour lutter contre les cochenilles farineuses reposent sur l’emploi d’insecticides neurotoxiques. En l’absence d’alternative, nous nous proposons, en conditions de plein champ, d’évaluer l’activité biologique du prédateur Chrysoperla lucasina à l’égard d’une population de Pseudococcidae composée d’Heliococcus bohemicus et de Phenacoccus aceris.
Les lâchers de printemps effectués sur les formes hivernantes de cochenilles en reprise d’activités, se sont révélés efficaces sur les deux sites d’expérimentation. La régulation opérée sur la génération n de cochenilles farineuses se répercute sur la génération n + 1. En présence de fourmis et de femelles de P. aceris, il est nécessaire de placer un anneau de glu sur le tronc des ceps afin de protéger les larves de C. lucasina d’une agression qui leur serait fatale. L’unique lâcher réalisé en période estivale n’est pas opérant : les proies potentielles de petite taille sont trop diluées dans le feuillage et donc peu prédatées par les larves de chrysopes dont les captures sont aléatoires.

Tous les articles

Auteurs:

    Commentaires

    Ajouter un commentaire :




    • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

    Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85