ARTICLES

Pour toute commande de dossier, contactez Marie-Françoise Delannoy au 01 40 22 70 73
ou par mail mf.delannoy@gfa.fr

Le 01/12/2004, 00:00:00 > Articles

Les embûches de la pulvérisation herbicide. Glyphosate et dérive

L’avis ministériel du 8 octobre 2004 sur le glyphosate, imposant des réduction de doses et l’emploi de dispositifs anti-dérive, est l’occasion de faire le point sur les relations entre dose, dérive et efficacité d’une pulvérisation d’herbicides. D’une part, concernant le glyphosate, des études réalisées par l’auteur de l’article montrent que certaines des formulations permettant de réduire les doses de matière active sont plus vulnérables à la dérive, et que la diminution des volumes d’eau pour augmenter l’efficacité impose des buses à faible débit, qui peuvent augmenter la dérive. D’autre part, à propos d’herbicides en général, la bibliographie internationale présente des résultats contradictoires concernant l’effet sur l’efficacité des buses anti-dérive (buses à dérive limitée), notamment les buses à injection d’air. Elles peuvent avoir des effets négatifs sur les herbicides de la famille des fops et parfois sur la bentazone et le bromoxynil, mais dans certains cas des effets positifs sur les sulfonylurées et le glyphosate. Elles semblent sans effets sur les autres herbicides étudiés ainsi que, dans certaines études, sur le glyphosate, les sulfonylurées, la bentazone et le bromoxynil. A ministerial notice concerning the use of glyphosate, issued on 8 October 2004, imposing dosage reductions and the need to take measures to prevent drift, provides an opportunity to review the relationship between dosage levels, drift and the efficacy of herbicide spraying. Firstly, as far as glyphosate is concerned, studies carried out by the author of this article show that some formulations which make it possible to reduce doses of the active ingredient are more liable to drift, and that reducing the volume of water used in order to increase effectiveness requires the use of low-flow nozzles, which may result in increased drift. Secondly, turning to herbicides in general, the international bibliography presents conflicting results concerning the influence on effectiveness of nozzles aimed at reducing run-off, especially air injection nozzles. These may have a negative impact on herbicides of the fops family and also sometimes on bentazon and bromoxynil, but also, in certain cases, positive effects on sulfonylureas and glyphosate. They would appear to have no effects on the other herbicides studied and in other studies on glyphosate, sulfonylureas, bentazone and bromoxynil.

Tous les articles

Auteurs:

Commentaires

Ajouter un commentaire :




  • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85