ACTUALITÉS

Le 02/05/2018, 15:49:38 > Actualités

Phytopharmacie : quatre ministres pour un plan d'actions gouvernemental

Web : agriculture.gouv.fr/lancement-de-la-concertation-sur-les-produits-phytopharmaceutiques-et-une-agriculture-moins

Le 25 avril, le plan d’actions interministériel « sur les produits phytopharmaceutiques et la diminution de la dépendance de l’agriculture aux pesticides » a été publié, avec son calendrier.

Comme prévu en février dernier, le plan sur les produits phyto est porté par les ministres chargés de l’écologie, de la santé, de l’agriculture et de la recherche, et il s’articule en quatre « priorités ».

« Diminuer rapidement l’utilisation des substances les plus préoccupantes pour la santé et l’environnement » est la première priorité. Comme convenu en février, les six substances visées par le rapport CGAEER-IGAS-CGEDD de décembre 2017 sont promises à l’interdiction. Cette priorité comprend quatre points :
– améliorer le dispositif d’évaluation des substances actives et des produits phyto (en fait, il s’agit surtout d’œuvrer à une telle amélioration au niveau européen) ;
– veiller au respect du calendrier européen de sortie des molécules les plus préoccupantes et accélérer sa mise en œuvre (là encore, il s’agit de peser dans les discussions sur des décisions que la France ne prend pas seule, mais il y a aussi la commande à l’Anses d’une revue sur les six substances promises à interdiction) ; une étude sur la cancérogénicité du glyphosate est demandée à l’Anses, mais elle ne pourra pas aboutir avant 2020 (un effet cancérigène ne peut pas être évalué en quelques mois) ;
– séparer les activités de distribution et de conseil...

Commentaires

Ajouter un commentaire :




  • Pour garantir la sécurité de notre base de données, nous vous demandons de bien vouloir recopier le code dans la zone de texte. Pour y échapper, identifiez-vous.

Phytoma - GFA 8, cité Paradis, 75493 Paris cedex 10 - Tél : 01 40 22 79 85